Le vers du coeur (dirofilaria immitis)

Le vers du coeur est un petit parasite qui peut atteindre 30 cm de longueur et qui se loge dans des vaisseaux sanguins, principalement au niveau du coeur et des poumons. Il touche principalement le chien et les autres canidés.
Toutefois, d’autres 
espèces, comme le chat et le furet, peuvent occasionnellement en être affectés.

Le
parasite s'attrape par des piqûre de moustiques contaminés. Les moustiques s'infectent en buvant du sang d'un autre animal infecté par les larve du parasite (microfilaire) et peuvent ensuite transmettre la maladie lors de leurs repas sanguins subséquents. Les chiens ainsi infectés par des microfilaires développeront après plusieurs mois des parasites adultes et seront à leur tour des réservoirs d’infections.

Par sa présence au niveau de la circulation sanguine, le parasite affecte le coeur, les poumons, le foie et les reins des animaux. Les symptômes sont variables, mais de la fatigue, des essoufflements, de l’intolérance à l’exercice et même la mort sont rapportés. Il est important de mentionner que plusieurs animaux peuvent ne pas présenter de symptômes spécifiques selon les propriétaires. Par exemple, si le chien est gros et qu’il est infecté par peu de parasites, il est possible qu’il ait peu de symptômes. Un des facteurs qui explique ce phénomène est que plus il y a de vers et plus le coeur est petit, pires seront habituellement les symptômes.
La maladie est plus fréquente dans les régions plus chaudes comme le sud du Québec et les États-Unis. Globalement,  le pourcentage de chien positif est relativement bas selon les études, mais il est évident que le nombre de cas est sous-estimé, car les animaux testés sont habituellement ceux qui reçoivent les traitements préventifs et qui sont donc les moins à risque.

Le diagnostic de la maladie se fait habituellement par des prises de sang spécifiques qui permettent de mettre en évidence les microfilaires ou les protéines produites par les vers adultes. Lorsque la présence du parasite est confirmé, un traitement curatif (adulticide)  est possible.  Cependant, il reste dispendieux et peut présenter des effets secondaires sérieux. C’est pour cette raison que la prévention reste le meilleur choix. Plusieurs médicaments mensuels (Microfilaricide) peuvent prévenir l’infection et sont très sécuritaires. Ils doivent cependant être utilisés chaque été, car les moustiques reviennent année après année.  Si votre chien voyage dans des régions où il y a des moustiques à l’année, les médicaments devront être
utilisés même l’hiver.