LA FOLLICULITE BACTÉRIENNE (HOT SPOT)

    1. Qu’est-ce que c’est ?
      La folliculite bactérienne superficielle est une infection des follicules pileux causée par une bactérie (Staphylococcus pseudintermedius). Si votre animal souffre de cette infection, il/elle peut présenter des symptômes comme : démangeaisons, boutons, rougeurs, croûtes, perte de poils, peau noirâtre au niveau des lésions. Les cas typiques sont les chiens avec une fourrure dense qui se baignent et qui sont mal séchés. Ou alors les chiens qui se font donner un bain, mais qui ne sont pas séchés adéquatement. Bref, il arrive souvent, lorsque la peau reste humide, que le chien développe des « hot spot ».
    2. Quels sont les traitements ?
      Le traitement initial de la folliculite bactérienne consiste en l’administration d’antibiotiques par voie orale. De plus, un shampooing antibactérien pourra être suggéré pour accélérer la guérison et ainsi diminuer la quantité d’antibiotique nécessaire. Un début d’amélioration est habituellement noté dès la première semaine, mais on doit continuer le traitement pendant au moins 7 à 14 jours après la guérison complète des lésions. Si le traitement n’est pas d’une durée adéquate, les symptômes réapparaîtront aussitôt le traitement terminé.
    3. Il est bon de savoir que…
      Certains cas de folliculite bactérienne sont accompagnés d’une maladie sous-jacente. Si ce problème secondaire n’est pas identifié et traité, il est probable que l’infection récidive quelque temps après l’arrêt des antibiotiques.
      Les causes sous-jacentes sont nombreuses, toutefois si par exemple, votre animal avait des démangeaisons importantes et que celles-ci disparaissaient à la suite de l’utilisation de l’antibiotique, ceci pourrait indiquer que l’infection bactérienne était la seule responsable des symptômes. Par contre, si des démangeaisons persistent, on étudiera la possibilité d’une cause sous-jacente comme les parasites cutanés ou des allergies.

      Dans ce cas, certains tests seront requis pour investiguer le problème :
      •prélèvement de poils pour une culture fongique (teigne);
      •grattage cutané (pour éliminer la possibilité de parasites microscopiques);
      •prélèvement de pus au niveau d’un bouton pour identifier les bactéries au microscope ou faire une analyse de laboratoire;
      •prises de sang pour évaluer la fonction thyroïdienne;
      •une diète hypoallergène pour confirmer ou exclure une allergie alimentaire sous-jacente.
    4. Ne pas désespérer…
      Si la folliculite bactérienne récidive plus de 2 ou 3 fois, il sera primordial de procéder à une investigation plus approfondie pour essayer de trouver la cause sous-jacente. L’investissement requis pour identifier le problème sous-jacent vous fera économiser de l’argent. En effet, l’utilisation d’antibiotiques à répétition, quoique sécuritaire et sans effet néfaste dans la majorité des cas, risque d’être encore plus coûteuse.