La maladie parodontale

La maladie parodontale est l'une des maladies dentaires les plus fréquentes chez le chien adulte.

Elle est causée par la plaque dentaire et le tartre qui progressent sous la gencive et qui éventuellement détruiront le ligament dentaire et l'os qui fixe les dents à la mâchoire. Les lésions progressent de la gingivite, vers la perte du ligament parodontal et, éventuellement, vers la perte de l'os alvéolaire. Lorsque ce dernier est détruit, alors les lésions sont irréversibles et l'extraction dentaire est nécessaire.

Lors d'un détartrage, des radiographies peuvent être prises pour évaluer la perte d'os alvéolaire. Si la radiographie est indisponible, des sondes peuvent être utilisées pour détecter la présence de poche gingivale. Ces dernières augmentent lors de la perte de ligaments parodontales ou d'os alvéolaire. La profondeur des poches gingivales reste l'élément le plus important et le plus simple à évaluer afin de déterminer la viabilité à court terme des dents. Un deuxième facteur à évaluer pour la viabilité dentaire est la mobilité de la dent.  Une dent trop mobile sera considérée comme non viable.
Étant donné que la formation du tartre demeure la cause la plus fréquente de maladie parodontale, la meilleure façon de prévenir cette maladie est d'offrir à votre animal un détartrage professionnel. À la maison, l'ensemble des moyens de prévention du tarte, comme la nourriture dentaire (royal canin dentaire, Hill's t/d), le brossage de dents et le fait d'offrir régulièrement des gâteries dentaires, est fondamental pour faire un bon suivi post-détartrage.