Pyomètre canine

Le pyomètre consiste en l'accumulation de  liquide ou de matériel purulent au niveau de l'utérus de la chienne.  Les premiers signes cliniques se manifestent habituellement à partir de 3-4 semaines après la fin de la chaleur. C'est la stimulation prolongée de l'utérus par les hormones lors des chaleurs qui le prédispose aux infections bactériennes.
On parle de pyomètre fermé ou ouvert selon si le pus s'écoule de l'utérus vers l'extérieur ou non.
On remarque un prévalent plus important de la condition en vieillissant, même si c'est une pathologie qui peut être présente à tout âge.

Les symptômes que l'on rencontre fréquemment sont de l'anorexie, des vomissements, une consommation accrue d'eau.  Les animaux atteints sont souvent très amorphes et déshydratés, ils peuvent perdre du poids et avoir un abdomen distendu. De plus, des écoulements vulvaires peuvent parfois être notés.
Sans traitement adéquat, cette condition peut entraîner la mort.

Le diagnostic se fait avec l'aide de prise de sang, d'analyse urinaire, de radiographie ou d'échographie pour éliminer les autres pathologies utérines.

Le traitement de choix pour le pyomètre est la stérilisation, car il permet de retirer rapidement la source d'infection. Mais avant de procéder à ce type d'intervention, il est important de stabiliser l'animal.  Des fluides, une antibiothérapie de même qu'une hospitalisation seront nécessaires. Des traitements médicaux peuvent dans certain cas être mis en place, mais leur efficacité est variable et les récidives sont fréquentes.

 La façon la plus simple de prévenir cette infection est de faire stériliser son animal en jeune âge. Comme cette intervention chirurgicale consiste en le retrait des ovaires et de l'utérus, il n'y a  plus de chance d'infection une fois la stérilisation effectuée.

 

pyométrite